Pourquoi cette formation? 

Les données statistiques sont sans appel: les jeunes, qui représentent une faible part de la population globale, demeurent surexposés au risque routier.

Ainsi, en 2017, chez les 18-24 ans, la mortalité rapportée à la population est la plus élevée,  malgré une baisse significative continue depuis 2010.

 

Il s'agit donc de former des porte-parole issus eux-mêmes de la population cible :

- formés pour être en mesure de promouvoir des comportements responsables sur la route,

- formés pour avoir une influence positive sur leur entourage.

L'objectif sous-jacent étant de promouvoir une culture positive de la sécurité routière s'inscrivant naturellement dans le quotidien et la proximité.

Historique et contexte actuel de la formation

Depuis maintenant dix ans,  l’association ASSAJIR propose cette formation, sur la base d'un engagement volontaire, à des jeunes de plus de 18 ans désireux de  s’investir dans la lutte contre l’insécurité routière pour devenir des « ambassadeurs de sécurité routière ». 

 

Conçu initialement pour des jeunes effectuant leur service civique (petits groupes de 6 à 8 volontaires, soit 34 jeunes sur 6 années ayant reçu une formation complète pendant les 9 mois de leur engagement), ce programme a été ensuite repensé pour l'adapter au cadre universitaire.

 

A ce jour, ce sont près de 200 jeunes qui ont été formés à cette fonction.

En quoi consiste la formation?

 

Le programme, qui se déroule sur deux années universitaires, se présente sous la forme d’Unités de Valeur dont les 8 UV de base  sont obligatoires et 12 facultatives. Il faut capitaliser 14 UV pour être admis à la fonction d’«AmbassadeurASSAJIR de Sécurité Routière». 

Il se compose : 

  • d’une formation théorique dispensée par les animateurs d’ASSAJIR et par des spécialistes des problématiques d’accidents (représentants des pouvoirs publics, forces de l’ordre, magistrats, ingénieurs, addictologues,…) ; 
  • d’une formation pratique de terrain (contrôle d’alcoolémie avec les force de l’ordre,  audience au tribunal correctionnel, visite de sites spécifiques : IFSTTAR,…) ; 
  • d'une mise en situation par l'animation de journées sécurité routière dans des établissements d’enseignement, la participation à des manifestations de sécurité routière (foires, salons),… ; 
  • de la réalisation d’un projet de sécurité routière. 

       

Pour conclure cette formation validée par la Préfecture des Bouches-du- Rhône, en accord avec le Rectorat d’Aix-Marseille, les jeunes concernés se voient remettre une attestation d’ambassadeur de sécurité routière, document certifiant leur engagement civique et citoyen. 

Autres implications de cette formation

D'une manière indirecte mais certaine, l'acquisition d'un socle de connaissances solide et d'une culture commune propre au domaine de la sécurité routière favorise: 

  •  le développement de compétences cognitives, émotionnelles, relationnelles mobilisables dans les différents champs d'activité des jeunes concernés (professionnels, sociaux, personnels);
  •  la promotion d'un sentiment fort d'appartenance suscité et soutenu par le regard institutionnel renvoyant une image positive de leur engagement, indispensable pour maintenir leur motivation à un haut niveau, sachant que cet engagement, qui va à l'encontre des pratiques festives courantes dans leur tranche d'âge, est susceptible de les isoler de leurs pairs.